Dear stress, let's break up!



Je me demande parfois si nos parents, nos grands-parents faisaient face à autant de stress que nous. Evidemment, ils connaissaient des situations stressantes (payer le loyer, s’occuper des tâches du quotidien, etc.) mais je me dis que le rythme devait tout de même être moins soutenu. Ben oui, quand il envoyait un courrier, il avait au moins une semaine avant de recevoir un retour 😉 Le truc inimaginable aujourd’hui où on traite au bas mots 100 mails par jour….. Je me dis que ce rythme plus soutenu, tous ces échanges d’informations jouent autant en notre faveur qu’en notre défaveur. Ou alors, gérait-il tout simplement mieux leur stress ?


Enfin quoiqu’il en soit, le stress est selon certains spécialistes le mal de notre siècle. Et disons-le franchement, ce n’est pas prêt de s’arrêter. Alors autant apprendre dès aujourd’hui à mieux le gérer afin de diminuer les effets indésirables psychiques et physiques.


La semaine passée, je vous donnais deux conseils de base pour mieux le gérer :

1. Identifier les facteurs déclencheurs du stress. Avez-vous eu l’occasion de faire une liste de tous ces moments où vous avez senti le stress pointé le bout de son nez? Si ce n’est pas le cas, il est toujours temps 😉

2. Apprendre (parce que oui il s’agit d’un apprentissage) à se rendre compte qu’on fait appel au mauvais cerveau. Le stress arrive quand le cerveau limbique se met en action. Pour rappel, il est le siège des émotions et du pilotage automatique. Or pour traiter des événements stressants, mieux vaut faire appel au néocortex, centre de la créativité et de la gestion des situations complexes. Comment apprendre ? Juste en y prenant conscience. C’est comme faire du jogging, il faut y aller progressivement et régulièrement pour que cela devienne automatique.


Il existe plusieurs autres méthodes pour diminuer le stress mais aujourd’hui, j'ai envie de parler d’une que j’utilise particulièrement pour le moment : La Matrice D'Eisenhower. Derrière ce nom pompeux se cache un outil particulièrement utile et efficace lorsqu’on doit gérer un grand nombre de tâches, de projets. Il peut s’agir aussi bien de choses à faire dans la sphère privée (aller faire une course, chercher son enfant à l