Peek-a-boo: La peur de ne pas plaire (DAY 3)

Dernière mise à jour : 2 juil. 2020


Alors, vous vous sentez d'attaque pour mettre KO vos peurs et vous lancer dans vos projets? Ce n'est pas parce que c'est jour férié qu'on va se laisser aller. Se trouver une excuse et remettre à demain, cela s'appelle procrastiner! Hé oui..;)


Pour ma part, je me sens d'attaque. Le fait d'avoir enfin mis en ligne l'un de mes projets m'a boosté.


Dans cet article, je vais continuer à m'atteler aux peurs liées à mon plus gros projet: interviewer des gens. Bien que je me sente moins anxieuse lorsque j’y pense, il y a toujours au fond de moi cette petite rengaine: est-ce que mon projet va plaire?


Non, ce n'est pas la même peur qu'hier. Je ne me compare plus aux autres ici. Là, je me dis que les gens ne vont pas adhérer au concept, que c'est sans doute trop d'énergie pour un résultat limité. Et à quoi bon se lancer si personne ne va écouter?

En réalité, il y a deux peurs cachées.

  • La peur de l'échec dont on a parlé le premier jour

  • La peur de ne pas plaire aux autres.

Pour la première peur, je vous renvoie à l'article de mardi et aux techniques de visualisation. Je me mets dans l'optique d'agir comme s'il était impossible d'échouer.


Pour la seconde, je me pose les questions suivantes: Qui est tout le monde? En quo