Quelques conseils essentiels pour réussir sa reconversion pro


La semaine passée, nous abordions la reconversion professionnelle et plus précisément cette fameuse question qui revient souvent en coaching « Je veux changer mais pour quoi faire ? ». Vous aviez commencé à vous mettre dans le bon état d’esprit, à identifier vos valeurs clés et à lister un grand nombre de métiers que vous aimeriez exercer. Vous ne l’avez pas fait ? Vous n’avez pas eu le temps ? No stress. Faites ce travail quand vous en aurez envie mais fixez-vous un moment, sinon vous risquez de le reporter encore et encore ! Si vous avez commencé mais que vous n’avez pas fini, rien de plus normal. C’est un gros dossier 😉 Planifiez un peu de temps cette semaine (pendant le lunch, le soir, …) pour le finaliser. Pour ceux qui ont déjà fini, posez-vous ! Prenez du recul pour pousser encore votre réflexion un cran plus haut et soyez créatif !


Cette semaine, j’ai décidé de ne pas poursuivre la méthode d’identification du métier de vos rêves. Premièrement, je ne voulais pas vous mettre sous pression. Lister vos valeurs clés et les 25 métiers peuvent prendre du temps. Je vous l’ai dit, voyez ça comme un jeu, un terrain pour vous amuser, vous réinventer. Deuxièmement, la reconversion professionnelle est souvent présentée de manière simpliste et idyllique. Certaines personnes imaginent qu’il est possible de plaquer du jour au lendemain leur métier. Que leur simple volonté suffira à les faire réussir. Il y a de fortes chances que ces personnes n’arrivent pas à en vivre et doivent donc y renoncer. Il es important aujourd’hui de vous donner une image réaliste de la reconversion et de maximiser vos chances de réussite en agissant par étapes réfléchies.

  1. Trouvez le métier qui vous procurera de l’énergie, qui fera sens pour vous, qui, développera votre potentiel (vos compétence), qui vous passionnera. Je parle du métier mais cela pourrait être les métiers. Nous avons commencé à travailler sur ce point dans le dernier article.

  2. Identifiez comment décliner ce métier sous forme de service et/ou de produit. Ce n’est pas tout de dire que vous voulez, par exemple, vous lancer comme décora